15/03/2007

La déforestation de la planète suit un rythme alarmant malgré les politiques de reboisement.

La déforestation de la planète continue à un rythme alarmant : 13 millions d'hectares (l'équivalent de la superficie de la Grèce) sont détruits chaque année. De 1990 à 2005, le monde a perdu 3 % de son couvert forestier (- 0,2 % par an). Mais, pour la première fois, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui a publié, mardi 13 mars, son rapport biennal sur la situation des forêts dans le monde, met en relief quelques "tendances positives" dans ce sombre bilan.Tout d'abord, la perte nette de surfaces forestières ralentit, grâce à l'accroissement des reboisements en Asie. Et la superficie de forêts protégées augmente. Au total, 11 % du couvert forestier est affecté à la conservation de la diversité biologique, selon les chiffres fournis par les Etats à la FAO, soit une augmentation de 32 % depuis 1990. Le rapport relève également une amélioration du cadre juridique, politique et institutionnel : plus de 100 pays ont mis en place des programmes forestiers nationaux, censés garantir une meilleure gestion des forêts."La situation reste mauvaise, résume Jan Heino, sous-directeur chargé des forêts de la FAO. Mais nous notons des progrès. Nous espérons que ces exemples pousseront tous les gouvernements concernés à agir." Les contrastes entre continents sont violents. Les forêts prospères - stables ou en expansion - se situent en Amérique du Nord, en Europe, et, pour la première fois depuis plusieurs décennies, en Asie. La politique de reboisement à but commercial menée en Chine (et dans une moindre mesure en Inde) compense les taux de déforestation élevés d'autres pays (Indonésie, Papouasie-Nouvelle-Guinée).En Asie du Sud-Est, en Afrique, et en Amérique latine, la déforestation continue en revanche à un rythme "très préoccupant", selon la FAO. Or ces forêts sont précieuses. "On ne peut pas mettre sur un même plan la progression de plantations qui privilégient une ou deux espèces à croissance rapide, et n'ont aucun intérêt sur le plan de la biodiversité, et la destruction de zones tropicales très riches, qui se poursuit à un rythme très élevé", affirme Ludovic Frère, chef de l'unité biodiversité chez Greenpeace, contestant les motifs d'optimisme de la FAO. Au total, 6 millions d'hectares de forêts primaires sont perdus ou modifiés chaque année.L'expansion des terres agricoles et l'exploitation commerciale - légale ou non - sont les principales causes de destruction. "Les forêts et la population souffrent de méthodes d'exploitation menant à la destruction et au gaspillage", affirme le rapport. Ces pratiques persistent "en raison de considérations économiques et d'une absence de prise de conscience". La superficie de forêts certifiées - respectant certaines règles liées l'environnement - a certes progressé (7 % au total), mais celles-ci se trouvent dans les pays développés. "L'objectif initial, la lutte contre la déforestation tropicale, n'a pas été atteint", relève la FAO.Dans les pays en développement, le bois est également la principale source d'énergie. La FAO met l'accent sur une autre menace sur la biodiversité des forêts : l'introduction d'espèces envahissantes, favorisée par le commerce international. (D’après Gaëlle Dupont / Le Monde)carnet dessin 07-03-15

09:54 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : deforestation, alarme |  Facebook |

Commentaires

EXCELENT! super dessin, bravo

Écrit par : geraltela | 15/03/2007

J'ai fait ma petite coupe "printemps" Tu devrais voir ça Cicide. Je crois que tu aimerais... Ma petite chatte est en coeur
BIZZZZZZZZZ
;-)))))))))))))
(n'insistez pas les mecs, je ne donne mon mail qu'à Cicide!)

Écrit par : clito2 | 15/03/2007

effrayant cet article ;D
vos cartoons sont tout simplement magnifiques.
où sontils publié?

Écrit par : Mina | 15/03/2007

Merci pour cette information interessante

Écrit par : WRENGAKRERN | 31/05/2012

Les commentaires sont fermés.