07/04/2008

Brûlés après avoir sniffé du gaz.

carnet dessin 08-04-07

 

Barvaux (Belgique)- Quatre garçons et une fille, âgés de 13 à 17 ans, qui reniflaient du gaz de briquet ont été brûlés à des degrés divers au visage et au thorax dans l’explosion qu’ils ont provoquée, ce samedi matin, rue des Alizés à Barvaux (Durbuy). Leurs jours ne sont pas en danger mais les séquelles physiques risquent d’être importantes.
Selon le bourgmestre de Durbuy, Philippe Bontemps, une vingtaine de recharges de butane pour briquets ont été retrouvées dans la chambre d’un des adolescents, où se trouvaient aussi quatre de ses amis. Des mégots de cigarettes ont également été retrouvés dans un cendrier, lesquels auraient provoqué l’explosion.
Une quantité importante de recharges de briquet avait déjà été découverte il y a quelques jours par des ouvriers communaux, dans un quartier proche du lieu de l’explosion. Une enquête avait été ouverte par la police de Durbuy afin d’en déterminer l’origine.
Le bourgmestre n’envisage toutefois pas d’interdire la vente de telles recharges, comme c’est le cas à Andenne. « Interdire la vente de recharges à Barvaux n’est pas envisagé pour le moment. Il est facile de s’en procurer dans les communes voisines. Une enquête va être menée afin de savoir qui procure de telles quantités de gaz à des jeunes gens. Nous allons également intensifier les actions de prévention, dans les écoles notamment », a déclaré M. Bontemps.
Une fille et un garçon ont été hospitalisés au centre des grands brûlés de Neder-over-Heembeek. Les trois autres se trouvent aux soins intensifs au CHU de Liège.
Selon le parquet de Marche-en-Famenne, qui a ouvert une enquête, leurs jours ne sont pas en danger, mais ils garderont des séquelles physiques.
Le 13 mars dernier, quatre jeunes filles qui avaient allumé une cigarette après avoir inhalé du gaz d’une recharge de briquet avaient provoqué une explosion à l’hôtel de ville d’Andenne. Le bourgmestre, Claude Eerdekens, avait pris le lendemain une ordonnance de police interdisant aux commerçants de l’entité andennaise de vendre des recharges contenant du gaz pour briquets à des mineurs. Cette interdiction temporaire est prévue pour trois mois. (D’après Belga)

09:26 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaz, snif, ado, drogue |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.