28/07/2008

Les familles ruinées par leur loyer.

Bruxelles - A l'heure où l'inflation galopante mine le portefeuille des ménages, il devient de plus en plus difficile de joindre les deux bouts pour les familles. Les couples avec enfants qui vivent dans un logement en location disposent de moins en moins de revenus après s'être acquittés de leurs frais de loyer.
Les locataires disposent encore en moyenne d'à peine 881 euros. En 1992, ce montant s'élevait encore à 1.041 euros.
Ces chiffres proviennent d'une étude commanditée par le gouvernement flamand et portant sur les ressources des ménages après paiement des frais de logement sur la période 1985-2005.
Les plus fortement touchés sur le marché de la location sont les personnes à faible revenu, les pensionnés et les familles monoparentales. La baisse des revenus restant après paiement des frais de logement primaires se ressent depuis 1992 mais a connu une accélération à partir de 1997.
Les locataires disposent ainsi en moyenne, depuis 1992, de 16 pc de ressources en moins pour assumer les autres dépenses. Pour les propriétaires avec hypothèque, le pouvoir d'achat a augmenté en moyenne de 28 euros par mois.
Le prix de location moyen en 2005 était de 64 pc plus élevé qu'en 1985. La hausse se note surtout à partir de 1997. Les pensionnés restent les groupes les plus touchés. Les propriétaires pensionnés disposaient en 1985 de 946 euros contre 1.169 en 2005. Pour les locataires pensionnés, les revenus dont ils disposaient après paiement du loyer est passé de 772 euros à 557 euros.
Une information à lire ce lundi dans les colonnes du journal De Morgen.

 

carnet dessin 08-07-28

11:18 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pauvrete, loyer, ruine |  Facebook |

Commentaires

J'ai du mal avec ce genre de conclusions... La part des revenu consacres a l'alimentaire (donc a vivre) n'a jamais ete aussi faible... Le belge y consacrait 60% de ses revenu pour moins de 35 aujourd'hui...
Par ailleurs, les depenses loisirs, et surtout voyages, explosent...
Donc quand on me parle de pouvoir d'achat, je reste perplexe... Peut-etre qu'une majorite de gens doivent de nouveau apprendre a faire des choix; tandis qu'une beaucoup plus petite proportion a un reel probleme, et c'est bien evidemment ceux-la qu'il faut aider... Mais je ne m'attendris pas sur les gens possedant 2 voitures, une maison, et une tele ecran plat qui me disent... pfff, tout augmente...

Écrit par : JF | 30/07/2008

Les commentaires sont fermés.