26/09/2008

Renault supprime 2.000 emplois supplémentaires dans 19 pays européens.

PARIS- Le groupe automobile français Renault va supprimer 2.000 emplois dans ses filiales, dans 19 pays, en plus des 4.000 suppressions de postes annoncées par la maison-mère en France le 9 septembre, a indiqué jeudi le syndicat CGT, à l'issue d'un comité de groupe.
Ce plan ne touchera pas de personnels directement affectés à des tâches de production, a-t-on précisé de même source.
Victime des difficultés du secteur et des déboires commerciaux de son modèle Laguna, Renault avait présenté le 9 septembre un plan de 4.000 suppressions d'emplois en France, tout en préparant le terrain à 2.000 suppressions d'emplois supplémentaires dans ses filiales en Europe.
Une source syndicale avait indiqué début septembre à l'AFP que le plan allait concerner Sovab à Batilly (est), Maubeuge Construction Automobile (Nord), la Société des Transmissions Automatiques (STA) à Ruitz (nord), la Française de Mécanique à Douvrin (Nord), RCI Banque, la financière du groupe Renault (Région parisienne), ou encore Diac à Noisy-le-Grand (Région parisienne).
La CGT, rejointe suivant les cas par la CFDT, Sud, FO ou la CFE-CGC, a souligné mercredi avoir lancé pour jeudi des appels à des débrayages, pour la plupart d'une heure, sur les sites Renault en France comme à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), au Technocentre de Guyancourt (Yvelines), au Mans ou Sandouville (Seine-Maritime). (AFP)

 

carnet dessin 08-09-26

08:52 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : renault, emploi |  Facebook |

Commentaires

Super... Mon père risque de perdre son emploi. Il faut se mobiliser !

Écrit par : Alain | 29/09/2008

Les commentaires sont fermés.