30/09/2008

"La pire crise financière depuis le krach de 1929".

"Cette spéculation excessive est très délicate, car ces prix se répercutent largement dans l'économie réelle".
La crise financière internationale actuelle est la plus grande depuis le krach de 1929 et, si les outils existent pour l'atténuer, ils ne peuvent empêcher la panique des marchés, a estimé lundi l'homme d'affaires mexicain Carlos Slim, considéré comme la troisième fortune mondiale.
"Nous vivons un moment de crise financière d'une grande importance, comme je n'en ai pas connu d'autre, et il y a des instruments pour l'atténuer, mais non pour réduire la panique qu'elle provoque sur les marchés", a-t-il déclaré dans une conférence de presse à Mexico. M. Slim est considéré comme la troisième fortune mondiale, derrière les Américains Bill Gates et Warren Buffett.
M. Slim, magnat des télécommunications entre autres secteurs d'activités, a signé lundi un accord avec l'institution de micro-crédit Grameen Trust de Muhammad Yunus, prix Nobel de la Paix 2006: "le banquier des pauvres" disposera de 5 millions de dollars pour offrir au Mexique des micro-financements à des taux inférieurs à ceux du marché bancaire.
Il faut souhaiter, a poursuivi M. Slim, que cette crise, "qui a quelque chose de celle de 29, en partie aussi de celle de 70 et de celle de 82 (...) puisse être combattue grâce à notre expérience et nos connaissances, afin que ses conséquences sur l'économie réelle soient moins préoccupantes". Bien que les autorités aient réagi tardivement, selon lui, elles le font maintenant vite et bien, et dans la bonne direction, a-t-il ajouté.
Une fois résolu le problème de la confiance et de la re-stabilisation, a-t-il poursuivi, "l'important, ce qui est grave, délicat, ce à quoi il faut veiller, ce sont les répercussions sur l'économie réelle", en raison de la grande spéculation qui joue sur des matières de base comme le pétrole et les produits alimentaires, a-t-il souligné. "Cette spéculation excessive est très délicate, car ces prix se répercutent largement dans l'économie réelle", a-t-il insisté. (La Libre / AFP)

carnet dessin 08-09-30

09:19 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : crash, bourse, dexia, fortis, dowjones |  Facebook |

Commentaires

Mais non Acide ce n'est pas encore le jour de l'apocalypse

Écrit par : sam | 30/09/2008

moi j' m'en fous
j'ai pas un sou
la itou la itou lala
même pas dans mon bas
dans mon bas de laine
alors j' m'en fais pas
ça change rien pour moi
qu'leur krach craque ou pas
j'ai pas un sou
la itou la itou lala

Écrit par : Mijo | 01/10/2008

Les commentaires sont fermés.