10/10/2008

Scission du foot belge : un petit pas de plus.

L’Union belge de football n’a pas encore tout à fait voté sa scission en deux ailes linguistiques, mais a franchi malgré tout une étape en ce sens jeudi lors de son Comité exécutif, la plus haute instance de la fédération. Après trois heures de réunion, il a en effet été décidé d’abord de mettre sur pied 2 ASBL, une francophone et une flamande, qui seront érigées dans le courant de la semaine prochaine.
Ces 2 ASBL devront ensuite se doter de statuts et l’Union belge a estimé qu’elle devra se prononcer pour le 1er décembre sur une éventuelle scission complète en deux ligues.
« Le comité exécutif a décidé de créer deux ASBL, une pour le sud, l’autre pour le nord du pays », a expliqué le président de l’Union belge, François De Keersmaecker, se contentant de lire un communiqué devant la presse, mais sans répondre à la moindre question ensuite.
Des bureaux externes spécialisés seront mandatés pour faire une étude du projet au niveau juridique, financier et concernant le personnel. Une évaluation sera également effectuée au niveau interne. Les résultats de ces études seront ensuite analysés. On sait déjà que, si le coût du projet est plus élevé que ce qu’il est censé rapporter, l’Union Belge restera unitaire. Un groupe de travail, un de plus, sera formé pour prendre une décision définitive. Avant le 1er décembre puisque le ministre flamand des Sports, Bert Anciaux (Spirit), l’a exigé pour délier les cordons de la bourse de la Communauté flamande et subsidier les clubs du Nord du pays.
En cas de vote de la scission, la « Vlaamse voetbal Liga » serait une réalité au 1er janvier 2009. Ce sera le cas si Bert Anciaux engage le gouvernement flamand par écrit à ce que les subsides (formation des jeunes et infrastructures, dont l’érection des nouveaux stades) ne soient pas un « one-shot » et soient payés chaque saison.
Il faudra donc attendre un mois et demi au moins pour être fixé. La réunion de la Commission nationale d’études (CNE) prévue jeudi aussi n’a donc plus vraiment de raison d’être. Et le Comité exécutif n’est pas obligé de faire avaliser la création d’ASBL par l’assemblée générale de l’Union Belge. (D'après Lesoir.be / Belga)

carnet dessin 08-10-10

10:29 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foot, belgique |  Facebook |

09/10/2008

Le changement climatique va soulever d'importantes migrations.

Les conséquences du réchauffement climatique sur l'environnement pourraient contraindre des dizaines de millions de personnes à quitter leurs foyers dans les décennies à venir, ont estimé mercredi des experts réunis à Barcelone.
"Tous les indicateurs démontrent que nous sommes confrontés à un problème majeur qui émerge à l'échelle mondiale", a déclaré Janos Bogardi, directeur de l'Institut de l'environnement et de la sécurité humaine de l'université de l'Onu à Bonn, en Allemagne.
"Des experts estiment que d'ici 2050 quelque 200 millions de personnes seront déplacées du fait de problèmes environnementaux, soit pratiquement l'équivalent des deux tiers de la population actuelle des Etats-Unis", note son université dans un document.
Actuellement, selon les estimations de Bogardi, le nombre de "réfugiés environnementaux" serait compris entre 25 et 27 millions.
L'universitaire a souligné qu'il était important d'améliorer les méthodes statistiques pour évaluer avec plus de précision le nombre d'habitants de la planète contraints de quitter leurs foyers du fait du réchauffement climatique et de son impact, par exemple sur les récoltes.
"La principale étape vers l'aide, c'est la reconnaissance", a-t-il expliqué à Reuters.
Par le passé, ces populations migrantes étaient fréquemment répertoriées dans la catégorie des réfugiés économiques, essentiellement composées d'hommes jeunes en quête de travail.
"Les migrations due à l'environnement devraient être constituées de populations plus pauvres, comprenant davantage de femmes, d'enfants et de personnes âgées", estime son université.
Les questions de l'identification et de l'aide aux "réfugiés environnementaux" seront débattues en cette fin de semaine à Bonn en présence de représentants de 80 pays. (Alister Doyle, version française Henri-Pierre André  Le Monde/Reuters)

 

carnet dessin 08-10-09

09:39 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : terre, rechauffement, migration |  Facebook |

07/10/2008

Dubaï imagine une tour d'un kilomètre de haut.

Il s'agirait de construire sur 270 hectares, une nouvelle ville qui sera "le cœur du nouveau Dubaï", dont une "tour pouvant atteindre un kilomètre de hauteur", selon le sultan Ahmed Ben Soulaïm, président du holding Dubaï World, maison mère de Nakheel.
Le promoteur Nakheel de Dubaï a annoncé, dimanche 5 octobre, un nouveau projet comportant une tour "pouvant atteindre un kilomètre" de haut, qui pourrait surpasser celle de Burj Dubaï, le bâtiment le plus élevé du monde en construction dans la ville-Etat. Le projet a été présenté à la veille de l'ouverture du Salon Cityscape, rendez-vous annuel de centaines de sociétés et de promoteurs qui vont proposer des dizaines de projets immobiliers en dépit de la crise financière mondiale.
Il s'agirait de construire sur 270 hectares une nouvelle ville qui sera "le cœur du nouveau Dubaï", dont une "tour pouvant atteindre un kilomètre de hauteur", selon le sultan Ahmed Ben Soulaïm, président du holding Dubai World, maison mère de Nakheel. Le projet, appelé Nakheel Harbour and Tower, doit être achevé en 2020 et coûter "des milliards de dirhams" [un dirham vaut 0,27 dollar], indique l'agence de presse officielle Wam sans donner de chiffre précis. L'architecture de la nouvelle ville sera inspirée de différents monuments et sites comme le palais Alhambra de Grenade en Espagne, le port d'Alexandrie en Egypte, la corniche de Tanger au Maroc ou la ville d'Ispahan en Iran. (d'après Lemonde.fr)

 

carnet dessin 08-10-07

09:02 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : tour, record, hauteur, dubai |  Facebook |

06/10/2008

Fortis dans le giron BNP.

La Commission Bancaire, Financière et des Assurances (CBFA) a annoncé lundi dans un communiqué la suspension de l'action Fortis, afin de donner au marché "le temps nécessaire pour analyser les effets" de l'accord conclu avec PNB Paribas, indique la CBFA lundi matin , avant l'ouverture de la bourse.
Ce fut à nouveau un week-end marathon pour tenter de trouver un accord définitif sur Fortis qui a été confirmé dimanche vers 22h15. Les principaux ministres du gouvernement avaient monentanément abandonné la délicate question de la confection du budget 2009 pour se concentrer à temps plein sur l'avenir de Fortis. En fait, ils avaient confié aux techniciens des différents cabinets des vice-Premiers ministres le soin de déblayer le terrain avec une armada de banquiers d'affaires.
Et la solution choisie passe par la prise de contrôle de la première banque du pays par le groupe français BNP Paribas.
L'opération est toutefois complexe car le capital de Fortis Banque est détenu à 51 pc par le holding coté en Bourse et, depuis une semaine, à 49 pc par l'Etat belge. Le rachat va donc se faire en deux temps. L'Etat belge versera en cash un montant de 4,7 milliards pour monter à quasi 100 pc de Fortis Banque. Ensuite, il fera un apport de 75 pc Fortis Banque à BNP Paribas qui lui versera des nouveaux titres. La banque française va ainsi émettre des nouvelles actions pour une valeur de 8,25 milliards d'euros.
L'Etat belge deviendra ainsi le premier actionnaire de BNP Paribas avec une participation de 11 pc qui lui donnera droit à deux postes d'administrateur.
L'Etat belge gardera une minorité de blocage (25 pc) dans Fortis Banque.
La banque française rachètera également Fortis Insurance Belgium pour un montant non précisé. Elle prendra deux tiers du capital de Fortis Banque Luxembourg. L'Etat luxembourgeois reste actionnaire à concurrence d'un tiers et sera, comme l'Etat belge, payé en actions BNP Paribas dont il détiendra 1,4 pc.
L'Etat luxembourgeois gardera "un droit de veto" chez Fortis et "aura son mot à dire dans les décisions stratégiques" a souligné hier le ministre luxembourgeois du Trésor, Luc Frieden. (d'après AvC et Ph. Law/ La Libre)

 

carnet dessin 08-10-05

09:14 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : fortis, bnp |  Facebook |

03/10/2008

Crise dans les pays riches, enfer dans les pays pauvres.

Extrait d'un sujet choquant sur l'enfer des Haïtiens qui sera diffusé prochainement dans l'émission REPORTERS sur NT1:
Famine, maladie, pauvreté, chômage, ils n'ont plus que la terre à manger!
(Par REPORTERS - LePost)
Voir la vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=AmtHDfYZHBs&eurl=http:....

 

carnet dessin 08-10-03

09:10 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : terre, faim, haiti |  Facebook |

02/10/2008

Chelsea recrute un joueur français âgé de onze ans et demi.

Convoité par les plus grands clubs français – de Marseille, sa ville d'origine, à Lyon, en passant par Bordeaux et Monaco –, Jérémy Boga portera finalement le maillot de Chelsea. Rien de très original... sauf que le joueur a onze ans et demi, un âge auquel les apprentis footballeurs, même les plus doués, ont souvent d'autres projets que de rouler leur bosse sur la planète football.
Pour poursuivre son apprentissage, le jeune prodige a sauté le pas et se prépare à traverser la Manche. "Un dépaysement total pour Jérémy, qui n'avait jusqu'alors connu que le terrain du stade de Magnac, celui de son club, l'ASPTT Marseille", raconte, mardi 30 septembre, La Provence. Alors que les enchères étaient en train de monter dans l'Hexagone, c'est le club de Roman Abramovitch qui a eu le dernier mot.
"Attention, ce n'est pas un transfert, prévient Robert Caturégli, président de la section foot de l'ASPTT. C'est avant tout la volonté de la famille de se réunir. En voyant l'intérêt que suscitait son fils, le père de Jérémy a décidé de le faire venir avec lui à Londres, où son frère et sa mère l'ont rejoint. Nous, on n'a rien touché du tout." Il n'en reste pas moins que Chelsea a dû sortir le grand jeu pour séduire Jérémy et sa famille. "Alerté par l'intérêt prononcé des clubs français et informé de la 'faille' lui permettant d'intégrer le jeune marseillais dans ses rangs – un enfant de moins de 16 ans ne peut partir pour un club étranger si un membre de sa famille n'est pas sur place –, raconte La Provence, Chelsea a accueilli une semaine durant Jérémy."
Rien d'irrégulier, donc. Mais, estime dans La Provence Jean-Michel Fouché, recruteur de Montpellier, la volonté de Chelsea de faire venir un jeune de 11 ans est au mieux "un pari risqué", au pire "un coup à tuer le gamin". Selon lui, recruter un joueur qui n'a pas 14 ou 15 ans – l'âge auquel un footballeur se forge véritablement – est "une anomalie".
A Londres, Jérémy évoluera avec les 13 ans, dans un championnat qui regroupe les équipes de jeunes des clubs professionnels. (Le Monde.fr)

carnet dessin 08-10-02

09:35 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foot, transfert, chelsea |  Facebook |

01/10/2008

Le musicien Marc Moulin est décédé.

Marc Moulin est décédé ce vendredi 26 septembre, des suites d'un cancer de la gorge. Il voulait s'éteindre dans l'intimité. Ses funérailles se sont tenues, ce matin au cimetière d'Ixelles. Il nous quitte ainsi, sur la pointe des pieds. Le souvenir que l'on gardera de lui est celui d'un grand musicien et d’un homme de radio exceptionnel. On se souviendra longtemps de son humour au travers de ses activités sur la Première, au « Jeu des dictionnaires » ou lors de la « Semaine Infernale » qu'il avait contribué à lancer aux côtés de Jacques Mercier.
Marc Moulin avait plus d’une corde à son arc.
A la fois musicien et humoriste, il s’est notamment fait remarquer lors de sa collaboration avec le groupe électro Telex. En 1969, avec son comparse Philip Catherine, il fonde le groupe Placebo. Ensemble, ils livrent les disques Ball Of Eyes (1971), 1973 (1973) et Placebo (1974). En solo, il sort les albums Sam Suffy (1975), Picnic (1986), Maessage (1992), Marc Moulin: Placebo Sessions 1971-74 (1999), Top Secret (2001) et Placebo Years (2006). Il a également collaboré avec des artistes tels que Lio ou Alain Chamfort. Son dernier album I Am You sort en janvier 2007.
Marc était un grand esprit, un homme de réflexion plus que d’impulsion. Tout, chez lui, était prétexte à concepts. Son essai La surenchère (L’horreur médiatique) (paru chez Labor en 1997) était visionnaire d’une société qui n’avait pas encore inventé la télé-réalité. La politique l’horripilait à tel point qu’il en fit le menu principal de ses Humoeurs dont deux recueils compilatifs ont paru chez Luc Pire. Des chroniques qu’il écrivait de chez lui, dans la maison familiale d’Ixelles.
Casanier, il dévorait les médias (Le Monde et Le Soir, sur papier et sur le web), avec la complicité de son épouse Laurence, à qui nous pensons beaucoup, ainsi qu’aux enfants Denis et Corinne.
Il laissera un grand vide dans le coeur de nombreux belges. (d'après RTLinfo.be)

carnet dessin 08-10-01

12:54 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : maitre, marc, deces, moulin |  Facebook |