11/06/2008

Hollywood va « schtroumpfer » les petits lutins bleus.

carnet dessin 08-06-11Columbia Pictures a obtenu les droits d’adaptation des Schtroumpfs, les célèbres lutins bleus nés de l’imagination du dessinateur belge Peyo il y a 50 ans, et veut en tirer un film mêlant animation et acteurs, a annoncé mardi le grand studio hollywoodien à Los Angeles.« Les Schtroumpfs figurent parmi les personnages les plus aimés dans le monde, et l’une des franchises les plus connues (…) Nous sommes très heureux de montrer à une nouvelle génération le grand Schtroumpf, la Schtroumpfette et tous les autres Schtroumpfs », a affirmé Doug Belgrad, président de Columbia, filiale de Sony.Le producteur Jordan Kerner, qui a négocié le marché avec la société Lafig Belgium, détenteurs des droits des Schtroumpfs, avait initialement pris langue avec le studio concurrent Paramount, et ce dernier a encore la possibilité de cofinancer le projet et de le distribuer à l’international, selon Columbia.Aucune date de sortie n’a été annoncée.Créés en 1958 par Peyo, dont le vrai nom était Peter Culliford, dans le journal de Spirou, les Schtroumpfs sont connus aux Etats-Unis sous le nom de « Smurfs » et populaires grâce à une série d’animation de la société Hanna Barbera diffusée sur la chaîne NBC entre 1981 et 1990.Depuis qu’ils ont été lancés en 1959 comme une série indépendante, plus de 25 millions d’albums des Schtroumpfs, en 25 langues, ainsi que des millions de jeux vidéo et de DVD ont été vendus.(d’après AFP)

09:57 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : schtroumpf, hollywood |  Facebook |

10/06/2008

Le gouvernement néerlandais va lever l'interdiction des pitbulls.

carnet dessin 08-06-10

AMSTERDAM - Le gouvernement néerlandais a annoncé qu'il allait lever l'interdiction des pitbulls instaurée il y a 15 ans, faute d'avoir constaté une baisse des accidents impliquant ces chiens.
La ministre de l'Agriculture Gerda Verburg a informé le parlement de cette décision, suivant l'avis d'une commission d'experts chargés d'étudier les effets de l'interdiction.
A présent, les Pays Bas vont s'orienter vers un renforcement des lois locales sur le port de la laisse et des programmes d'éducation des propriétaires de chien.
Le porte-parole du ministère Koen Geelink a précisé que le ministère espère mettre en place sa nouvelle politique d'ici à la fin de l'année.
L'élevage et la possession de pitbulls avaient été interdites en 1993, après la mort de trois enfants attaqués par ces chiens. AP

09:02 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pitbull |  Facebook |

Barack Obama suscite de grands espoirs dans le monde.

carnet dessin 08-06-09



LONDRES - On espère beaucoup de Barack Obama à l'étranger, de la fin de la guerre en Irak à une politique américaine contre le changement climatique en passant par la résolution de la crise alimentaire, mais le candidat démocrate, s'il accède à la Maison Blanche, pourrait bien décevoir certaines attentes.
Il s'est engagé à retirer les troupes américaines d'Irak, une position populaire dans de nombreux pays, mais une évaluation de la situation sécuritaire sur le terrain pourrait l'amener à reconsidérer sa promesse. "Il y a un espoir presque irrationnel qu'Obama va apporter le changement, que tout sera mieux qu'avec Bush", souligne Robert McGeehan, un spécialiste de l'anti-américanisme au centre de recherche Chatham House à Londres.
Ceux qui l'approuvent n'ont souvent pas examiné ses propositions et l'aiment simplement parce qu'il représente la fin de l'ère Bush, selon M. McGeehan. "Obama a eu la partie belle jusqu'ici, mais maintenant cela va devenir beaucoup plus difficile", assure cet expert, un partisan déclaré des politiques de l'administration Bush.
Les positions du sénateur de l'Illinois ont déjà suscité des résistances sur des dossiers clés de politique étrangère. En Israël, on se méfie de sa volonté affichée de nouer le dialogue avec les dirigeants de pays hostiles comme l'Iran.
Certains dirigeants arabes s'inquiètent d'une réduction de la présence militaire américaine en Irak, craignant une guerre civile dans le pays qui pourrait menacer la stabilité de la région. Au Pakistan, c'est sa promesse d'accroître l'activité militaire si nécessaire qui suscite la préoccupation. Il n'a pas exclu que les Américains puissent agir seuls dans ce pays sur la base d'informations sur des cibles terroristes.
Mais pour des millions de personnes dans le monde, le plus important est qu'un Noir a pour la première fois une réelle chance d'accéder à la Maison Blanche. En Nouvelle-Zélande, quatre députés du Parti maori ont détourné une formule célèbre pour qualifier la victoire d'Obama dans la course à l'investiture démocrate: "un petit pas pour l'Amérique, un grand pas pour les peuples de couleur dans le monde."
Son succès est considéré comme le signe d'un changement fondamental dans les relations raciales aux Etats-Unis, "une révolution des mentalités aux Etats-Unis", pour le président sénégalais Abdoulaye Wade. Le fait qu'il soit "une personne de couleur" (de mère blanche et de père noir) devrait lui valoir la sympathie de nombreux Indiens, selon Uday Bhaskar, un analyste de New Delhi. Et de préciser: "il n'est pas l'homme blanc qui suscite une profonde angoisse coloniale en Inde."
Certains estiment que son passé multiculturel et son approche de la politique internationale devraient contribuer à redresser l'image de l'Amérique dans le monde. Mais certaines de ses prises de position sont déjà contestées. Les Palestiniens ont ainsi "rejeté" ses propos présentant Jérusalem comme la capitale indivisible d'Israël lors d'un discours la semaine dernière devant la Commission des affaires publiques américano-israélienne (AIPAC), influente organisation pro-israélienne. En Indonésie, pays musulman où M.Obama a vécu enfant et où la cause palestinienne est populaire, le fait que le candidat démocrate se soit présenté comme "un ami loyal d'Israël" a suscité une certaine déception.
Reste que beaucoup au Proche-Orient et ailleurs doutent de ses chances de victoire en raison du racisme profond qui selon eux imprègne la société américaine. "Il ne sera pas accepté par la majorité des Américains parce qu'il est noir", estime ainsi Sateh Noureddine, un responsable du journal libanais "As-Safir" ("L'Ambassadeur").
Dans certains pays, on tend à minimiser les déclarations de campagne du candidat car on estime que s'il est élu il se placera largement dans la continuité des politiques américaines économiques et étrangères menées au cours des dernières décennies.
Sheng Dingli, directeur du Centre pour les études américaines à l'université Fudan en Chine, estime par exemple qu'il tiendra un discours beaucoup moins critique sur la Chine s'il est élu. "Il est dur à l'égard de la Chine sur la question des droits de l'Homme et du commerce", dit-il. "Mais il changera, tout comme George Bush (père), Bill Clinton et George W. Bush. Ils avaient été durs envers la Chine durant leur campagne, mais ont adouci leur position après leur élection."
Par Gregory Katz AP

09:00 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : obama, clinton |  Facebook |

15/05/2008

A.Cide renie ce que ses profs de peinture lui ont enseigné et revient à la ligne claire.


mail petit
Si A.Cide nous prive de ses dessins quotidiens depuis quelques temps, c’est qu’il prépare une exposition de ses toiles les plus récentes en juin.
En effet, quand il ne dessine pas, A.Cide peint. A moins que ce ne soit l’inverse.
En tous cas, il n’arrête jamais. C’est sans doute plusieurs vies qu’il lui faudrait pour étancher la soif de toutes ses passions.
C’est que ce boulimique de la vie consomme presque autant de tubes acryliques que de crayons.

Après avoir bourlingué ses pinceaux dans les déserts du Sud, il revient aujourd’hui dans son pays.
Celui de la ligne claire, pourtant formellement interdite à son cours de peinture à l’Académie des Beaux Arts.
Fils naturel de la Castafiore et du Capitaine Haddock, élevé et nourri à la BD, il assume aujourd'hui ses racines et combine en toute liberté son trait d'encre de Chine à l'acrylique.
Influencé par le format 6x6 de son enfance, ses toiles sont carrées et ses cadrages souvent très serrés.
Ses sujets de prédilection sont les paysages du Plat Pays qui est le sien avec cependant la même palette trempée de couleurs vives du soleil que ses précédentes toiles Marocaines.

A.Cide expose du 1er au 30 juin à la Galerie Christine De Cuyper,
43 rue de la Madeleine à 1000 - Bruxelles.
Il vous y attend pour son vernissage  le jeudi 5 juin entre 18 et 21h.

14:12 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : invitation, expo |  Facebook |

30/04/2008

Dire « bonjour » peut rapporter gros.

carnet dessin 08-04-30

 

Bruxelles - Entre le 5 et le 9 mai, des membres de « Message sans nom », un groupe qui milite pour une société plus amicale et soucieuse de l'autre, distribueront 25 ou 25.000 euros aux personnes qui disent « bonjour » spontanément à un inconnu en rue.
« Message sans nom » part du principe que de petits changements suffisent à rendre la société plus agréable. Pour récompenser les personnes amicales, une « équipe du bonjour » anonyme arpentera les rues du pays et offrira jusqu'à 100 fois 25 euros par jour à qui leur dira bonjour spontanément. Deux d'entre eux gagneront même 25.000 euros.
« C'est facile de mobiliser les gens mais il faut un encouragement. Notre objectif est donc de donner une petite étincelle à ce geste simple que nous voulons installer », explique Paul Wauters, directeur créatif de la campagne.
Un site Internet est d'ores et déjà en ligne <http://www.messagesansnom.be/home.html>
Il prodigue des conseils pratiques comme « Dire bonjour en 5 étapes », ou encore 16 idées d'actions concrètes. Il propose aussi des affiches « Bonjour » à télécharger, la possibilité de poster ses plus belles photos et vidéos.
C'est la troisième année que ce collectif agit pour une société plus amicale et soucieuse de l'autre. Il a commencé en 2006 avec la campagne « Faites des compliments à un moment inattendu » et a poursuivi en 2007 avec le slogan « Avec les oreilles, on voit mieux ». (d'après Le Soir)

10:34 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : bonjour |  Facebook |

29/04/2008

Assise, ville du saint des pauvres, adopte un arrêté anti-mendicité.

carnet dessin 08-04-29

 

Le maire d'Assise, ville de l'ouest de l'Italie où est né et mort Saint François (1182-1226), qui a consacré sa vie à la défense des pauvres, a adopté un arrêté controversé interdisant la mendicité, a rapporté le journal La Repubblica.
L'arrêté pris par le maire Claudio Ricci (droite) interdit de mendier à moins de 500 mètres des églises, lieux de culte, places et bâtiments publics. La mesure comporte également l'interdiction de s'allonger ou de s'asseoir par terre près de l'entrée des lieux de culte et des bâtiments publics.
Le maire a justifié la mesure en affirmant que son objectif était de "préserver le caractère sacré d'Assise sans renoncer à la notion d'accueil".
"Mendier n'est pas un délit. Je ne comprends pas pourquoi il faut l'interdire en adoptant une loi. Même si certains peuvent en profiter, aider ceux qui en ont besoin est toujours une bonne chose", a réagi Mgr Renato Martino, président du Conseil pontifical Justice et paix. "Saint François est le saint des pauvres et son enseignement est toujours d'actualité. En tant que chrétien, je ne comprends pas ce type de mesure’’.
Pour le Père Vincenzo Coli, responsable du couvent franciscain d'Assise, "il est difficile de dire ce que ferait aujourd'hui Saint François, car les temps ont changé". "Mais il préconisait de recourir à la mendicité seulement lorsque il n'était pas possible de se sustenter en travaillant", a-t-il déclaré à l'agence Ansa.
Fils de marchand, Saint François s'est converti à une vie de piété et de pauvreté et a fondé l'ordre des frères franciscains après une courte expérience militaire et quelques années agitées. (d'après AFP)

08:38 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : saint francois, mendicite, assise |  Facebook |

28/04/2008

15 mineurs relâchés faute de places en institution.

carnet dessin 08-04-28

 

La situation est "dramatique". Le parquet de Bruxelles a dû relâcher pas moins de 15 mineurs depuis vendredi soir parce qu'on n'avait pas trouvé de place pour eux dans une institution fermée, selon le magistrat francophone du parquet du Bruxelles.
Samedi déjà, le magistrat de garde avait fait savoir que neuf mineurs avaient été interpellés après une série de vols. Mais il n'a pas été possible de les placer en institution fermée, faute de place. Ils ont tous été relâchés après audition, sauf un.
Ce dimanche, six autres mineurs ont été mis à la disposition du parquet, mais pour eux non plus, on n'a pas trouvé de places, ce qui obligera le parquet à les laisser partir dans la journée. "Il s'agit d'un problème récurrent, mais il est à nouveau douloureusement illustré ce week-end", poursuit la porte-parole. Il n'y a de place nulle part: ni à Everberg, ni à Fraipont, ni à Braine-le-Château.
"C'est vraiment dramatique et c'est un problème grave auquel la Communauté française doit s'attaquer de toute urgence", insiste-t-elle.
Le pic de délinquance juvénile qui s'est produit ce week-end est tout à fait exceptionnel, a-t-on commenté ce dimanche au cabinet de la ministre de l'Aide à la jeunesse en Communauté française, Catherine Fonck.
Au cabinet de la ministre, l'on se dit parfaitement conscient du problème mais l'on souligne qu'il s'agit là d'un pic exceptionnel et que l'"on ne peut faire de miracle" face à un rapport aussi disproportionné: 15 jeunes interpellés pour 86 places disponibles dans des institutions fermées en Communauté française.
Le cabinet de la ministre rappelle qu'à partir du début de l'année prochaine, dix nouvelles places seront disponibles à l'Institut Public de Protection de la Jeunesse (IPPJ) de Wauthier-Braine et qu'une réforme de la Cellule d'Information, d'Orientation et de Coordination (CIOC), chargée d'informer sur les places réellement disponibles dans les IPPJ ou au centre d'Everberg, est en cours pour améliorer son fonctionnement. (d'après RTL infos)

09:07 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : justice, bruxelles, delinquents |  Facebook |