27/10/2008

L'homme était capable de faire du feu il y a 790.000 ans.

Les humains étaient capables d'allumer un feu il y a près de 790.000 ans, une aptitude qui a favorisé les flux migratoires d'Afrique vers l'Europe, révèle une étude israélienne.
Des chercheurs de l'université hébraïque de Jérusalem ont conclu, après analyse de silex retrouvés sur les rives du Jourdain, que les civilisations primitives n'avaient pas seulement appris à maîtriser un feu naturel, comme l'affirmait une précédente étude publiée en 2004, mais aussi à faire du feu.
La nouvelle étude, publiée dans la revue Quaternary Science Reviews, se fonde sur les résultats des recherches effectuées sur un site archéologique de Gesher Benot Yaaqov, dans le nord d'Israël, que 12 civilisations ont occupé successivement.
"Les nouvelles données montrent qu'il existait un usage continu, maîtrisé du feu dans de nombreuses civilisations et qu'elles n'étaient pas dépendantes des feux naturels", a expliqué dimanche l'archéologue Nira Alperson-Afil.
Alperson-Afil a souligné que la découverte de silex brûlés datant d'époques différentes sur le site prouvait la capacité d'allumer un feu, même si la méthode employée demeure inconnue.
La situation du site dans la vallée du Jourdain, voie de passage importante entre l'Afrique et l'Europe, constitue une preuve des migrations humaines et du rôle joué par la maîtrise du feu dans les mouvements de population, ajoute-t-elle. (Ari Rabinovitch, version française Grégory Blachier/ Reuters)

carnet dessin 08-10-27

09:01 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : feu, femme, homme |  Facebook |