24/10/2008

Notre jugement sur les autres influencé par la température d'un café ?

Notre jugement sur la personnalité d'une autre personne peut être influencé par de simples choses comme la chaleur d'une boisson dans une tasse que nous tenons à la main, selon des études parues jeudi aux Etats-Unis.
Ces expériences menées par des psychologues de l'Université de Yale révèlent ainsi que les individus perçoivent les autres comme plus généreux et attentifs s'ils viennent de tenir une tasse de café chaud plutôt qu'une boisson glacée.
Une seconde étude montre que les sujets sont plus enclins à donner aux autres s'ils viennent de tenir quelque chose de chaud entre leurs mains que de froid.
Ces recherches succèdent à des travaux des mêmes chercheurs qui avaient révélé que la distance physique entre les individus influence leurs jugements sur les autres.
Ces études montrent que trouver quelqu'un "chaleureux" ou dire que l'on "se sent loin" d'un ami ou d'un parent ne sont pas de simples métaphores. Cela décrit littéralement des sentiments, comme la confiance éprouvée pour la première fois dans le rapport intime entre la mère et l'enfant, explique John Bargh, professeur de psychologie à l'Université de Yale, co-auteur de ces recherches parues dans la revue Science datée du 24 octobre.
"Quand une personne demande si quelqu'un est chaleureux ou froid, tous deux ont la même température corporelle de 37 degrés", poursuit-il.
Mais "ces impressions puisent implicitement dans leur expérience primale de ce que signifie être chaleureux et froid", explique-t-il.
Les psychologues soulignent depuis longtemps l'importance pour l'enfant du contact physique chaleureux avec la mère et le père pour qu'il puisse développer des relations saines avec les autres quand il sera adulte.
"Il semble que les effets de la température physique n'influence pas seulement la manière dont nous percevons les autres, mais affecte aussi notre comportement... en nous rendant plus chaleureux et en nous conduisant à faire plus confiance" aux autres, relève John Bargh.
Les chercheurs ont aussi testé leur hypothèse sur des étudiants à qui ils ont demandé de tenir une tasse de café chaud et une tasse de café glacé.
Ils leur ont ensuite donné des informations sur une personne et demandé de caractériser les traits de sa personnalité.
Les participants qui avaient tenu une tasse de café chaud ont tous jugé cette personne "nettement plus chaleureuse" que ceux qui avaient tenu un verre de café glacé.
Pour les autres traits de la personnalité, les chercheurs n'ont pas relevé de différence dans les réponses.
Pour la seconde étude destinée à montrer le lien entre chaleur physique et générosité, les participants devaient tenir une compresse chaude ou glacée.
Leur était ensuite donné le choix entre recevoir un bon-cadeau pour un ami ou un cadeau pour eux-même. Le groupe de ceux qui avaient tenu la compresse chaude ont été nettement plus nombreux à choisir le bon-cadeau pour un ami alors que les autres ont préféré le cadeau pour eux-mêmes.
L'imagerie du cerveau montre également que le contact de la chaleur ou du froid déclenche une forte activité dans la partie du cerveau appelée insula, notent ces psychologues. Et cette même zone du cerveau paraît être le siège d'un trouble de la personnalité caractérisé par l'incapacité à coopérer et à déterminer à qui faire confiance, ajoutent-ils. (AFP)carnet dessin 08-10-24

08:17 Écrit par A.Cide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chaleur, etude, jugement |  Facebook |